Madame

L’air est lourd, le temps figé 
Il a des jours à jamais gravés
Un au-secours s’est échappé
Du cri d’amour d’une mère brisée 

Il est parti dans un bruit 
Eternellement endormi
(Et) pour faire taire, et fuir l’oubli 
Elle se bat, bat contre la nuit 

Madame aime comme elle respire
Madame pleure
Pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur
Parle de la vie sans rougir 
Madame mène son combat,
Reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Elle avance pour apaiser 
Sa douce France à l’âme blessée 
Des kilomètres de vies gâchées
Ces non-dits, ces souffrances oubliées

Madame aime comme elle respire
Madame pleure
Pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur
Parle de la vie sans rougir 
Madame mène son combat
Reste debout
Pour le meilleur comme le pire
Madame saigne mais sa vie
C’est son combat
C’est nous faire unir nos voix 

C’est nous faire unir nos voix
C’est sa vie c’est son combat
De nous faire unir nos voix
Elle aime, elle sème
Madame aime, Madame saigne
Elle aime, Madame mêle nos voix 

Madame sème pour guérir
Elle nous parle
Parle de sa vie sans rougir 
Elle nous aime comme elle respire,
Madame pleure
Pour nous apprendre à sourire 
Madame mène son combat
Reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Madame aime comme elle respire
Madame pleure
Pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur
Parle de la vie sans rougir 
Madame mène son combat
Reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Madame saigne mais sa vie
C’est son combat
C’est nous faire unir nos voix 

Madame aime Madame saigne
Sans rougir Madame aime 
Madame sème son sourire

C’est sa vie, son combat, c’est nos voix
C’est sa vie, son combat, c’est nos voix